Forgotten Heaven

Naufragé de n'importe quel océan, vous voici maintenant sur une île abandonnée depuis des lustres... NC-15
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shiro Okada

Aller en bas 
AuteurMessage
Shiro Okada
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 07/02/2009

Fiche du personnage
Vie privée:
Relations:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Shiro Okada   Dim 8 Fév - 18:02

    Nom:
    Okada

    Prénom:
    Shiro

    Surnom:
    -

    Age:
    19 ans


    Pouvoir:
    Tous


    Sexe:
    Masculin

    Orientation sexuelle:
    Se cherche encore.


    Physique:
    Comme vous avez sans doute pu le voir, Shiro a un physique particulier. Il a un visage assez féminin, mais on voit tout de même que c'est un homme. Ce sont juste ses traits de visage et ses cheveux qui font cet effet.

    Au niveau du visage, il a un teint très pâle, qui convient parfaitement avec le reste de son corps qui traite plutôt des couleurs dans les blanc-gris. Ses yeux ont une lueur grise, argentée, claire. Il est difficile de les décrire, car ce sont des yeux vraiment très rares, et très beaux, soit dit en passant. Ses cheveux sont à peu près de la même couleur, mais légèrement plus foncés. C'est sa couleur naturelle et cela lui convient. Il ne s'est jamais vu autrement qu'avec des cheveux qu'une telle couleur, pourtant assez extravagante. Ses traits sont fins, un visage d'un contour parfait, bien qu'un peu féminin. En outre, sa face n'est pas habituelle à observer, mais très agréable, car malgré toutes ces petites choses qui font qu'il ait un visage hors normes, il est très beau, comme la totalité des vampires.

    Au niveau corporel, maintenant. Il a une grandeur normale pour un adulte de dix-neuf ans, cela veut dire dans les environs de cent huitante-cinq centimètres. Cela n'est pas précis, mais c'est un aperçu de sa mesure. Il n'est pas forcement très musclé, mais a beaucoup de force. Il ne faut pas le chercher, car on peut penser que c'est un petit maigrichon sans muscles, mais il se bat parfaitement bien, surtout après avoir fait des années de cours d'arts martiaux et avoir vécu des siècles en se combattant. Son poids varie de cinquante-cinq à cinquante-huit kilos. Ce n'est pas énorme pour un garçon de dix-neuf ans, loin de là, mais il n'a jamais été un gros mangeur...

    Tenue vestimentaire:
    Au niveau vestimentaire, il est assez compliqué. Ce qui est simple à retenir, c'est qu'il déteste porter des couleurs vives. Ou simplement des couleurs, en fait. Il ne porte que du gris, du blanc et du noir, ou ce qui s'en approche, dans tous les cas. Parfois peut-être un peu de rouge... Il porte la plupart du temps des pulls trop longs pour lui, dont les manches vont plus loin que ses mains. Mais cela ne se voit pas trop, parce qu'il est sans cesse en train de les remonter. Il se vêtit aussi souvent d'une veste grise par-dessus. Qui a la forme d'une espèce de redingote, sans en être une. Ses pantalons sont des pantalons normaux, noirs ou gris, slims ou pas. Il se chausse de longues bottes blanches avec des lacets gris, ou alors de simplement chaussures blanche banales.

    Autrement, il a toujours ou presque des bijoux sur lui. Une couronne sur la tête, des dizaines de colliers autour du cou et des bagues. Il n'a pas peur de montrer ce qu'il est, sinon il ne se baladerait pas avec ce genre de choses sur lui. Il se vernit aussi très souvent les ongles des ses longues mains fines en noir. Il n'est pas d'un style particulier. Il est lui-même.

    Heureusement pour lui, il avait toujours sa couronne sur la tête lorsqu'il se retrouva inconscient sur la plage de l'île. Par contre, il avait perdu pas mal de colliers...


    Caractère:
    Shiro n'est pas l'un de ces garçons auquel on a envie de parler lorsqu'on le voit. Certes, son physique et son visage sont avantageux, mais il paraît assez mystérieux et froid, renfermé. Son air sérieux n'attire pas forcement les garçons qui pourraient devenir ses amis. En réalité, ils ont plutôt vaguement peur de lui, de son regard si fort en expression. Cela ne le dérange pas, car il vit très bien de sa solitude. Il aime être seul, mais tout de même pas trop. C'est-à-dire qu'il a des moments où il veut être entourer et discuter avec des copains... Mais quand même pas trop.

    Ne vous fiez pas toujours aux apparences. Malgré cet air sérieux, il est assez décontracté. Mais il faut avouer qu'il a son caractère. Et il n'est pas toujours bon. Lorsqu'il est de mauvaise humeur, il peut hurler sur des choses qui n'ont pas grande importance, ou râler pour tout et n'importe quoi. Lorsqu'il est de bonne, et bien, tant mieux pour vous. Il est gentil, pas trop indifférent. Car, oui, Shiro est très indifférent des gens. Lorsque quelqu'un vient lui parler pour dire n'importe quoi ou une chose stupide, il a vite fait de lui lancer un regard de pitié et partir sans lui donner de réponse. Il prend les gens un peu trop de haut.

    Il se soigne beaucoup, fait attention à sa ligne... Une vraie nana, de ce côté là. Il ne faut surtout pas qu'il sorte de chez lui décoiffé ou ayant des habits qui ne sont pas assortis. Lorsqu'on lui fait un commentaire là-dessus, il peut devenir très dangereux. Il déteste qu'on le critique alors qu'on ne le connait pas. D'ailleurs, il hait simplement les gens qui jugent les autres sans savoir la moindre chose de leur vie. Lui ne ferait jamais cela. Il a du respect, quand même...

    Shiro ne tombe jamais amoureux. Du moins, il ne l'a pas encore été jusqu'à maintenant. Il faut aussi dire qu'il n'a pas pu avoir beaucoup de relations... Mais peu importe, il se fiche des gens qui peuvent l'aimer. Il est difficile d'amitié, comme déjà dit, et n'accepte que ceux qui lui plait vraiment... A tout dire, c'est plutôt rare. Amoureux? Couple? Pour la vie? Très peu pour lui...

    Malgré toutes les descriptions que l'ont pourrait faire de son caractère, il reste une part de mystère en lui, comme indescriptible. C'est à découvrir...


    Qualités:
    Hum... Il n'en a pas beaucoup, à vrai dire. Mais peut-être le fait qu'il n'y a pas plus fidèle que lui, autant en amitié qu'en amour et qu'il ne juge jamais les gens qu'il ne connait pas.

    Défauts:
    Il prend souvent les gens de haut, se moque d'eux et préfère rester seul que faire des connaissances. Il est un peu trop associable...


    Aime:
    La nuit, la lune, les étoiles, le ciel lorsqu'il se couche, toute sorte d'instruments, écrire, lire, chanter, s'évader. Seulement, sur l'île, il est compliqué de faire certaines de ces choses...

    N'aime pas:
    Les gens qui crisent pour un rien, les gens qui ouvrent la bouche pour ne rien dire, ceux qui prennent de haut alors qu'il n'est pas mieux... Et d'autres choses.



    Souvenir hanté:
    Rien ne le hante.

    Secret:
    Le fait qu'il ait tué toute sa famille.


    Dans quelle partie de l'île souhaitez-vous habiter? :
    Est


    Autre chose à ajouter:
    -


Dernière édition par Shiro Okada le Lun 9 Fév - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgotten-heaven.forumactif.com
Shiro Okada
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 07/02/2009

Fiche du personnage
Vie privée:
Relations:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Shiro Okada   Dim 8 Fév - 18:11

    Histoire:
    24 janvier 1989, 3:13 du matin.

    « Madame! Madame! Ce sont des jumeaux! »
    « C'est impossible! »

    Deux jumeaux sont nés. Une fille et un garçon. Tout les deux de petits cheveux noirs très foncés sur le crâne. Ils ont les yeux fermés, crient. Normal, ils viennent de respirer la première fois. Les parents n'avaient pas prévus des jumeaux... Ils ne croyaient avoir qu'une fille. Voilà qu'un garçon venait tout gâcher.

    « J'attendais une fille... »
    « Nous sommes désolés, Madame, mais nous ne l'avions pas remarqué sur les images. »
    « Vous auriez dû! »

    L'infirmière se tut. Elle ne savait pas quoi dire. Elle qui était contente d'avoir mis au monde deux jumeaux et qui pensait que les parents allaient être heureux. Elle avait tout faux. Ils détestaient déjà leur fils. Ils n'avaient même pas choisi de prénom. Ils optèrent alors pour Shiro, premier prénom qui leur était venu à la tête. La petite fille, elle, s'appelait Kumiko. C'était tellement plus joli. Les parents n'étaient pas contents. Ils en voulaient à Shiro. Il n'y pouvait rien, cependant...

    24 janvier 1999, 7:30 du soir.

    « Joyeux anniversaire ma petite Kumiko! Dix ans déjà! Que tu es grande! »
    « Merci maman, merci papa. »

    C'était l'anniversaire des dix ans de Kumiko et Shiro, mais il n'y en avait que pour la petite fille... A croire que Shiro n'existait pas. Il n'avait reçu aucun cadeau, comme chaque année, et aucune félicitation. Rien. Alors que Kumiko, elle, recevait des dizaines de cadeaux, des commentaires gentils de tout le monde. Il n'y en avait que pour elle. Shiro n'existait pas. Il ne devait pas exister. Il était une erreur et ne l'avait compris qu'à cet anniversaire. Furieux, triste, seul, il monta l'escalier pour aller dans sa chambre, les larmes aux yeux. Personne ne l'avait remarqué, alors que toute la famille était là. Il se jeta sur son minuscule lit, dans sa chambre située tout au bout de l'appartement, comme rejeter du reste. Kumiko, elle, avait sa grande chambre juste à côté de celle des parents, bien rangée, brillante, neuve. Shiro devait vivre entre les millions de toiles d'araignées et la poussière dominante de sa chambre si petite. Il n'y avait qu'un lit crasseux, une vieille armoire qui grinçait au moindre geste et pas une fenêtre. Le sombre envahissait toute la pièce jour et nuit. Il n'y avait aucun moyen de voir ce qui se passait dehors, de regarder les étoiles. Pas moyen même de sortir, sachant que ses parents l'enfermait le soir, pour ne pas qu'il sorte. Il était triste. Très triste. Et il voulait se venger...

    10 juillet 2008, 4:00 du matin.

    Durant les années suivant ses dix ans, Shiro avait bien changé de caractère. Il était maintenant méfiant, ne donnait aucune confiance, ne croyait en personne, pensait que toutes les personnes dans le monde étaient aussi cruelles que ses parents. A vrai dire, il ne pouvait pas le savoir, car ses parents l'avaient toujours interdit de sortir dehors s'amuser. Et devait s'occuper à ce que la maison soit propre, mais surtout pas sa chambre! Il en avait assez... Il voulait voir à quoi ressemblait le ciel, le monde. Mais avant tout, il voulait venger sa tristesse et cette souffrance qui persistait dans son cœur. Il avait déjà tout prévu. Il ne lui manquait qu'à mettre son plan à exécution. Il prit un couteau qu'il avait volé de la cuisine, celui qu'il utilisait pour se mutiler... Car oui, Shiro se mutilait, pour faire passer la souffrance qui le submergeait. Puis, se dirigeant vers la porte, il fit tout un mique-maque pour pouvoir ouvrir la porte, bien qu'elle était fermée à clé. Il s'était sérieusement entraîné et y était parvenu il y a quelques jours seulement. Fier d'arriver à ouvrir la porte, il laissa échapper un léger sourire sur ses lèvres. Un mauvais sourire... Un sourire de vengeance. A pas de loups, il se dirigea vers la porte de sa sœur qui, elle, n'était pas fermée à clé et ne l'avait jamais été. Doucement, il l'ouvrit et pénétra dans la chambre. Kumiko dormait profondément. De sa poche, il sortit le ruban adhésif qu'il avait emporté avec lui et s'empressa de scotché la bouche à sa sœur. Celle-ci se réveilla, mais il était trop tard pour bouger, car Shiro lui avait déjà attaché les pieds et les mains de la même manière que la bouche. De son regard horrifié, on pouvait voir qu'elle ne comprenait pas tellement ce qu'il se passait et qu'elle essayait d'hurler, mais le ruban le lui en empêchait. Elle gigotait, mais son lit était tellement confortable et neuf que cela ne faisait aucun bruit. Shiro lui sourit.

    « N'aie pas peur. Tout va aller très vite, une fois que je me serais occupé des parents... Tu sais, rien de tout cela ne se passerait s'ils m'avaient traité normalement... S'ils avaient reconnu mes valeurs autant qu'ils reconnaissent les tiennes... Et si toi, petite sœur, te serais un peu occupée de moi, au lieu de toujours te moquer de ce que je faisais... Tu subis les conséquences de ton mauvais comportement envers ma personne... Et tu vas le payer... Tu m'attends un instant, ma chère sœur? »

    Un sourire sadique mais satisfait aux lèvres, Shiro sortit de la pièce et referma la porte, se dirigeant ainsi dans la chambre de ses parents. Il utilisa le ruban adhésif de nouveau, mais cette fois-ci, pour n'attacher que les pieds et les mains de ses deux parents. Ceux-ci ouvrirent les yeux en sursaut et eut un regard sévère et en colère lorsqu'ils aperçurent Shiro. Ils n'eurent d'abord pas conscience qu'ils étaient attachés, mais ne mirent pas longtemps pour s'en apercevoir. Un regard horrifié à leur tour les submergea, ce à quoi Shiro ricana doucement.

    « Et bien, quoi? Vous pensiez que j'allais rester enfermé le restant de ma vie dans la chambre ou faisant le ménage dans la maison? »

    Il ricana de nouveau, puis montra le couteau qu'il avait à la main à ses deux parents, les laissant admirer avec quoi ils allaient mourir.

    « Je suis sûr que vous n'imaginiez pas une mort comme celle-ci... Dommage pour vous... Ah, si seulement vous aviez pensé à moi, chers parents... »

    Son père et sa mère étouffèrent un cri, pour paniquèrent. Ils essayèrent de se débattre, mais le ruban était bien trop fort pour qu'ils puissent faire quelque chose... Ils essayèrent alors de dire à Shiro qu'ils allaient s'occuper de lui, le supplia... Mais il ne faisait que rire encore plus fort.

    « Si vous croyez qu'après dix-neuf ans, ces petits mots marchent avec moi... »

    Puis, d'un coup, il sauta sur le lit avec le couteau, commença d'abord par sa mère, celle qui l'avait mis au monde. Il donna un premier coup en pleine poitrine, n'hésitant pas le moindre, le bruit du coup effacé par les hurlements de son père. Le sang gicla à sa figure, mais ce n'est pas ce qui l'arrêta. Il continua, donna une dizaine de coups dans le ventre et la poitrine de sa mère... Puis, le visage, les mains et les habits en sang, il se retourna vers son père, qui était trempe de transpiration, haletant du sort qu'allait lui réserver Shiro.

    « Ne t'inquiètes pas, papa, tu ne vas rien sentir. Comme maman. Elle n'a pas souffert. »

    Avant qu'il n'eut pu dire quoi que ce soit, Shiro commença les mêmes gestes sur son père qu'avec sa mère. Une fois cela finit, il descendit du lit ensanglanté, ne laissant plus voir le drap blanc qui les recouvraient auparavant. Il ricana, puis se dirigea de nouveau dans la chambre de sa sœur, qui avait uriner de peur dans son lit... Voyant cela, Shiro hurla de rire. Elle lui faisait donc peur, lui qui, avant, subissait les moqueries de sa part, lui servant d'esclave?

    « Il y a des toilettes, pour ce genre de choses... »

    Il rit de nouveau, puis réserva le même sort à sa sœur qu'à celui de ses parents, mais prenant bien plus son pied à la tuer qu'avec son paternel... C'était une joie de tuer sa petite sœur,, d'avoir enfin eut la vengeance qu'il désirait. Il n'aurait tué personne d'autre, mais eux... Sa haine envers eux était tellement puissante qu'il aurait pu leur faire subir toutes les tortures sans avoir le moindre remord. Il quitta ensuite la maison, ne regardant pas derrière lui...

    17 octobre 2008, 6:00 du matin.

    Il avait marché durant presque un mois pour être assez loin de sa maison, afin que personne ne le retrouve. Il avait parcouru des kilomètres et des kilomètres, sans jamais s'arrêter, sauf pour boire ou manger lorsqu'il était au bord de l'évanouissement. Il n'avait pas pris la peine de changer de vêtements en partant de chez lui, de peur que quelqu'un le trouve avant qu'il eut pu s'échapper. Elle avait alors mouillé ses vêtements, mais les tâches de sang étaient encore bien visibles. Par contre, en sortant de chez lui, il avait penser à prendre tout l'argent que possédait ses parents, ainsi que leur carte bancaire, dont il savait parfaitement les codes... Ce n'est pas cela qui manquait. Il ne restait plus qu'à trouver un endroit où il pourrait vivre. Une école, un pensionnat, quelque chose comme cela.

    Sur sa route, il prit un bateau. Il ne savait pas trop quel océan c'était, mais il s'en fichait royalement. Seulement... Au bout de quelques heures de voyage, il entra dans la brume. C'était bizarre, car personne d'autre que lui n'était maintenant sur le bateau... Pourquoi? Pourquoi était-il le seul?

    Quelques minutes plus tard, il se retrouva inconscient sur le sable, frappé par les rayons puissants du soleil, cinq nouveaux éléments possédés...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgotten-heaven.forumactif.com
 
Shiro Okada
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shiro Fonbo sur facebook
» My return is not a surprise × Ft. Okada Mitsu
» Kuro, l'ombre gardienne de Shiro
» Mai 1162
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forgotten Heaven :: Présentations :: Garçons :: Validées-
Sauter vers: