Forgotten Heaven

Naufragé de n'importe quel océan, vous voici maintenant sur une île abandonnée depuis des lustres... NC-15
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Première rencontre

Aller en bas 
AuteurMessage
Shiro Okada
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 07/02/2009

Fiche du personnage
Vie privée:
Relations:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Première rencontre   Mar 10 Fév - 12:46

Meurtre ? Non, soif de vengeance.

. :.


    L’eau, le sable, le soleil et cette température systématiquement fixe… Cette chaleur inépuisable, cette végétation, ces lieux si différents de ceux qu’il pouvait connaître… Shiro laissa un sourire envahir ses lèvres et le soleil illuminer ses yeux argentés. Son vœu s’était réalisé. Ce vœu si cher, celui qui disait qu’il voulait partir loin de chez lui, quelque part où jamais personne ne le retrouvera… Il ne pensait pas que cela allait se réaliser un jour et pourtant… Il s’était retrouvé sur une île déserte, dépourvue de toute population, abandonnée depuis un bout de temps déjà… Sans ressources donnée sans efforts, sans infrastructure quelconque… Mis à part ces pauvres cabanes, qui étaient apparemment partagées en deux parties… La sienne se situait à l’Est de l’île, là où se trouvaient les terres cultivables, quelque chose de très pratique.

    Il tendit les mains de manière à pouvoir les observer juste devant son visage. Des pouvoirs. Les quatre éléments lui appartenaient. Il eut un sourire presque sadique sur les lèvres et forma des poings avec ses mains, les serrant bien fort. L’air, l’eau, le feu et l’air étaient à lui… Mais à lui seul ? Ça, il ne le savait pas… Peut-être quelqu’un d’autre habitait cette île. Oui, car il avait vu, dans sa cabane, que quelqu’un d’autre la partageait… Il n’avait encore jamais rencontré cette personne, ce qui l’étonnait. Il n’avait pas la moindre idée de son âge, son physique ou même son sexe. Une femme, un homme ? Avait-il aussi les quatre éléments ? Était-il comme lui ? Bah… Cela n’avait pas beaucoup d’importance à ses yeux. Qu’il soit seul ou qu’il y ait des centaines de personnes sur l’île, rien ne changeait… Il vivrait au jour le jour pour lui-même, sans se soucier des autres.

    Il se mit à marcher, regardant ses pas s’écraser dans le sol. Il se trouvait entre la partie sud et la partie est de l’île. Il voulait rentrer chez lui. Il n’avait rien à faire, aujourd’hui… Peut-être cultiver quelque chose ou s’entrainer, mais il savait déjà quasiment maitriser ses pouvoirs… Bien entendu, quelques petites choses lui échappaient. Il lui fallait encore faire des exercices. Il voulait devenir plus fort, toujours plus fort… Il voulait être le meilleur, celui qui ne perdrait jamais. Et jamais rien ne l’arrêtera.

    Perdu dans ses pensées de vaincre un jour tous ceux qui seraient sur son chemin, il arriva près de sa cabane. Elle était étrange, légèrement surélevée avec une échelle en bois… Ce n’était pas pratique mais, heureusement, ce n’était pas bien haut. Il monta et entra dans sa partie. Curieux, il se demanda si celui qui détenait l’autre moitié se montrerait un jour… Peut-être aujourd’hui ? Hum. Dans la cabane, il n’y avait rien d’intéressant. Juste une réserve, petite, de nourriture au cas où, qu’il devait manger vite, sinon elle pourrirait. Il y avait aussi un bol d’eau potable, qu’il avait créé lui-même grâce à la terre et à ses pouvoirs… Des feuilles et d’autres petites choses trouvées pour faire un lit, mais cela n’était pas des plus confortables… Ma foi, il devait faire avec et n’avait pas le choix. Bizarrement, il ne s’en plaignait pas. Même s’il devait nettoyer les mêmes habits qu’il porte chaque jour, il avait toujours un certain plaisir à le faire. De plus, c’était ses vêtements préférés… Qu’il en ait d’autre ou non, il s’en fichait. Bon. Il était quand même étalé sur la plage avec une partie de sa valise. Il n’avait pas retrouvé tout le contenu. Carte de crédit, argent, bijoux et la plupart des habits n’y étaient plus. Mais il y en avait encore quelques uns, sous-vêtements, un pantalon et un pull, mais il n’utilisait presque jamais ces deux derniers, portant la plupart du temps ce qu’il avait déjà sur lui. Il n’empêche qu’il était furieux d’avoir perdu quelques colliers dans la mer…

    Bref. Ne sachant pas trop quoi faire, il bu un peu d’eau, bien qu’il n’eut pas soif. Au fond de sa petite maison en bois, il y avait une espèce de balcon. Il n’osait pas s’y aventurer très souvent, car cela n’avait pas l’air très tenace… Mais d’ici, on pouvait voir les terres, la forêt. C’était un endroit pour se vider de toutes pensées. Même s’il n’en avait pas particulièrement besoin, il s’y dirigea, posa les coudes sur ce qui semblait être une petite barrière en bois, pria pour que celle-ci ne se casse pas et regarda droit devant lui…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgotten-heaven.forumactif.com
Miyuri Ariyoshi
Fondatrice
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 27
Date d'inscription : 08/02/2009

Fiche du personnage
Vie privée:
Relations:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Première rencontre   Mar 10 Fév - 18:37

    Miyuri ne voulait au départ ne pas se libérer de ce sol doux, ce sol léger, ce sol chaud, et mou... Elle était si bien dans le sable chaud, certes dénudée, elle n'avait que le bas sur elle. Le reste séchait sur un vieux bois mort au bord. Elle restait apaisée calme. Ça faisait quelques jours qu'elle était sur cette île.

    Le premier jour fut difficile pour elle, elle était déjà vidée de toute ses forces, elle n'avait pas compris ce qui lui arrivait, elle ne savait pas ou elle était, et n'avait plus la force de réfléchir, elle était vidée, elle ne pouvait pas trouver d'autres mots pour expliquer son état... Alors après s'être tiré un peu plus loin en dehors de l'eau elle s'était de nouveau laissée tombée contre le sol, le sable chaud... Elle avait dormi oh combien de temps? Elle n'en savait trop rien, elle ne savait même pas l'heure. Elle s'était endormie. Ses rêves s'entremêlaient, devenant bizarres, elle voyait sa mère, sa mère courrait le long de la plage, Miyuri était sous le parasol avec son père... Soudain une vague énorme envahit la plage et ses parents disparurent. Miyuri cria après eux, mais tout le monde avait disparu. Alors soudain tout commença à s'écrouler autour d'elle, elle se retrouva dans le noir infini. Puis elle entendit le cri de son oncle et de sa tante ainsi que de ses cousins...

    "Miyyuurriiiii!!! Nooon..."

    Soudain sans comprendre elle était sous l'eau, dans le bleu infini, au dessus d'elle il y avait la bouée orange... Elle tendit la main pour l'attraper mais quelque chose la tirait vers le fond. Elle lâcha les dernières bulles d'air et puis ce fut le vide.

    "Ma chérie, on ira un jour à la plage?"

    - Oh! Oui! Maman! Quand?

    "Tu verra.... Tu verra..."

    Et puis le cri des pneus heurtant un arbre....

    Miyuri ouvrit les yeux brusquement. Ah! Quel rêve! Il était le soir et elle s'était levée difficilement... Elle avait du découvrir cet endroit seule, au début elle préferait passer la nuit sur la plage se lamenter sur son propre sort et se remettant en question, elle fixait les étoiles, la nuit était chaude... Elle enleva même ses chaussettes, elle s'en souvenait encore de cette première nuit sur cette île paradisiaque ou les étoiles offraient le plus paysage possible... Sa première nuit fut agréable mais horrible, son ventre criait méchamment famine.

    Le lendemain elle avait décidé d'enfourcher ses bottes et ses chaussettes et de s'enfoncer dans cette forêt diverse.
    Finalement tout était si différent ici, elle n'avait jamais entendu d'un endroit aussi beau, de magnifiques plantes, aux pétale oranges, roses, bleues, encore de grand palmiers, d'arbres immenses, environ trente mètre si pas plus... Elle avait tout de même réussit à trouver des arbres fruitiers et en jouant les singes elle avait réussit à s'en procurer, heureuse de son exploit elle se nourrit assez et en amena à terre comme provision.

    Finalement cet endroit n'était pas si horrible. La deuxième nuit se passa ailleurs... Elle avait découvert de vieilles cabanes. Après quelques hésitations elle avait pénétrer dans la cabane...


    - Il y a quelqu'un?

    Quelle question! Elle n'avait vu personne sur cette île depuis son arrivée. Apparemment personne ne répondait, pourtant l'endroit semblait habité... Il y avait de l'eau, des fruits... De l'eau! Oh bon dieu elle mourrait de soif! Elle se jeta sur l'eau et commença à boire largement. Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas bu, c'était si agréable de sentir cette douceur pénétrer l'œsophage... Elle avait pitié d'elle même, on aurait dit une sauvage. Elle devait avoir ses cheveux en bataille et ses vêtements étaient si sales... Elle eut pitié d'elle même.

    Elle dormit dans la cabane sans entendre la moindre personne entrer. Le lendemain elle avait de nouveau visité le bois en recherche de son déjeuner... C'est alors qu'elle est tombée sur une genre de créatures aux longues dents, une sorte de puma... Oui un puma à longue dents, aux yeux noirs, vifs, désagréables... Et affamés. La peur l'avait envahit, ce truc allait la bouffer entière, elle du courir plus vite que d'habitude.

    Les arbres avaient défilés sous son nez, ses pas étaient fracassant sur le sol. Son souffle saccadant. Courir pour vivre. Quelle horreur. Elle tentait de l'éviter mais combien de griffes n'avait-elle pas eu sur son bras? Elle sautait par dessus les énormes racines, mais la bête était plus rapide. Soudain elle trébucha et s'affala sur le sol. Heureusement elle tomba sur un sol plutôt mou et ne se blessa pas... Mais elle allait surement mourir. Du moins c'était la première idée qui lui était venue à l'esprit... Soudain alors que la créature se jeta sur elle, elle sentit une force intérieure émaner d'elle puis plus rien. Elle ouvrit les yeux... La créature se trouvait congelée sur place juste devant elle. Elle sursauta et se remit debout. Que s'était-il passé? Que s'était-il produit? Elle sortit rapidement des bois et se retrouva sur une plage. Elle secoua la tête. Il y avait des choses étranges sur cette île. Soudain... Une idée stupide lui vint en tête... Non... Ce ne serait pas un... Non... Quoique?

    - Pouvoir?

    Elle rigola d'elle même. Un petit rire nerveux. Elle regarda d'un coin d'œil la mer. Elle regarda gauche, puis à droite... Personne. Comme si il y avait quelqu'un qui allait se moquer d'elle. Elle s'approcha de la mer et tendit son bras devant elle. Mais qu'est- ce qu'elle faisait? C'était le manque de nourriture qui lui faisait ça? Elle ferma les yeux et pensa très fortement à de la glace.

    L'eau de la mer se glaça juste légèrement en bordure... Miyuri ouvrit les yeux. Hébétée par ce qui se passait, elle gardait les yeux ouverts et essaya autre chose... Elle tendit les deux bras et les baissa vers le bas. L'eau fondit. Elle secoua la tête. Elle leva les bras vers le haut et puis les dirigea vers la plage. L'eau et le sable se joignirent ensemble pour former un mélange et volèrent jusque là ou ses bras s'était arrêté. Elle eut un léger sourire en coin. Elle plaça ses bras des deux coté de son corps et les baissa brusquement avant de les soulever aussi vite, le sable s'éleva en l'air, mais retomba vite. Elle regarda vers la mer et fit de même. L'eau, la terre... Elle regarda l'horizon... Le vent?

    Elle ferma les yeux... Le vent lui appartenait-il également? Le vent, elle voulait que le l'air souffle, que l'air lui passe entre les cheveux, elle ouvrit brusquement les yeux, une bouffée d'air lança ses cheveux dans toutes les directions, un plaisir...
    Elle sourit. Maintenant, elle fit un signe brusque à sa gauche et une flamme jaillit. Elle possédait les quatre éléments?!

    Voilà sa première expérience. Cela faisait quelques temps qu'elle se baladait dans cette île profitant de son pouvoir, de ses pouvoirs... Modérément, elle voyait qu'ils n'étaient pas aussi puissant et l'épuisait, elle ne s'approchait donc pas trop des endroits qu'elle considérait dangereux... De risque de ne pas pouvoir se défendre assez... Elle se contentait donc de ce petit endroit le long de la forêt avec quelques arbres fruitiers...

    Voilà que maintenant elle méditait le long de la plage, quasi nue, elle n'avait rencontré pour l'instant personne sur cette île et elle devait bien se nettoyer par moment... Elle avait donc nettoyé ses vêtements qui séchait dorénavant. Après avoir sommeillé une demi-heure sur le sol chaud, elle se releva et décida de s'habiller.

    Elle connaissait bien l'île maintenant. C'est vrai qu'il y avait peut-être encore quelques endroit qui lui étaient inconnus... Elle décida de retourner près de cette cabane. C'est vrai que cela faisait deux nuits qu'elle n'y avait pas été, et à chaque fois il y avait toujours des choses à l'intérieure mais aucune forme de vie. Elle se projeta en l'air grâce à son pouvoir et atterrit sur une branche d'un arbre. Elle reconnut un arbre unique en son genre, il était gros et solitaire, entouré de petits arbres il se distinguait parfaitement des autres, c'était u point de repère dans cette brousse.

    Finalement elle arriva aux cabanes. Elle provenait de la forêt. De loin elle voyait légèrement les constructions vieilles en bois, c'est vrai qu'elles étaient très vieilles, mais utiles et vivable on pourrait dire. Seulement il y avait quelque chose de différent cette fois-ci... Alors que Miyuri regardait la cabane qu'elle avait l'habitude de visiter sur le balcon... Un être humain. Comme elle. Cela faisait si longtemps. Il regardait au loin le paysage... Ses yeux argentés sur un visage pâle...

_________________

Were am I?

Thanks Shirou-chou =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Okada
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 07/02/2009

Fiche du personnage
Vie privée:
Relations:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Première rencontre   Mar 10 Fév - 19:15

    Regardant le paysage qui s’offrait à lui, il n’avait même pas remarqué qu’une jeune femme s’était approchée. Certainement l’habitante de la cabane qu’il partageait ? Il n’y avait personne d’autre d’après lui… Était-ce elle ?

    Ce n’est qu’en entendant des bruits de pas sur le sol couvert de feuilles qu’il baissa la tête, eu un mouvement défensif en se reculant vivement. Ses mains s’étaient également enflammée, prête à envoyer des boules de feu si l’ennemi approchait. Il n’avait pas encore identifié de qui il s’agissait.

    Lorsqu’il vit que ce n’était qu’une simple jeune femme et non pas une bête sauvage, ses mains redevinrent normales et il avança de quelques pas. Il sauta par-dessus le balcon qui n’était pas très haut et s’approcha de la fille. C’était donc elle, l’habitante qui partageait sa cabane ? Elle était plus jeune que lui… Elle n’avait pas l’air encore bien habituée à ce train de vie. Il l’examina des pieds à la tête, sans pour autant être indiscret. Il fallait juste qu’il se fasse l’idée d’avec qui il passerait beaucoup de temps sur l’île… Ils n’étaient que deux pour l’instant. Il pouvait se débrouiller tout seul, mais il ne voulait pas qu’elle le gêne… Il finit par poser son regard sur le sien.

    « Je découvre enfin qui est cette fameuse personne qui partage la même cabane que moi… »

    Il fourra les mains dans ses poches, repensant à ce qui se trouvait dans la maison… Et au fait que l’eau était souvent plus vide que ce qu’il laissait lorsqu’il partait à l’aventure… C’était donc elle qui venait en boire ? Elle n’avait donc pas conscience qu’il habitait aussi ici ? A vrai dire, cela ne le dérangeait pas, il riait juste du fait qu’elle ne l’ait pas encore remarqué. Sinon, à quoi servirait toute cette nourriture, cette eau potable venant des sources ?

    « … Et qui boit toute l’eau que je me procure. »

    Il marqua un petit temps de pause, le sourire aux lèvres. Il ne voulait pas sympathiser avec elle. C’est juste que… Cela faisait bizarre. Il s’attendait plutôt à un homme fort, barbu et proche de la quarantaine… Au contraire, il avait trouvé une jolie fille qui sortait à peine du collège, l’air innocent et apparemment dépassée par les événements. Bien entendu, tout ceci n’était que des suppositions. Qui sait ? Peut-être que, comme lui, elle avait un passé de tueuse ? Cependant, elle n’en avait pas l’air…

    « Enfin. Cela ne me dérange pas. Après tout, tu es ma colocataire… »

    Nouveau temps de pose, il regarda au loin, vidant sa tête de toutes pensées. Puis, sans dire un mot et sans en apprendre plus sur cette personne, il tourna les talons et vola de manière à revenir sur le balcon, accoudé sur le rebord et fixant à nouveau le paysage, les yeux reflétant la végétation qu’il regardait… Il aimait cet endroit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgotten-heaven.forumactif.com
Miyuri Ariyoshi
Fondatrice
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 27
Date d'inscription : 08/02/2009

Fiche du personnage
Vie privée:
Relations:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Première rencontre   Mar 10 Fév - 21:25

    Ses mains s'enflammèrent, le regard devint méfiant, Miyuri fit un pas en arrière. Elle était peut-être pas si bien accueillie? Elle avait ses mains prête à se défendre. Elle le fixait un regard de défi. Puis il semblait se détendre. Elle fit de même. Elle restait quand même méfiante, comment se faisait-il qu'elle ne l'avait jamais vu? Était-ce lui donc qui vivait dans la même cabane, qui avait tant d'affaires alors qu'elle vivait sans rien... Il semblait tellement avoir plus de classe qu'elle. Elle ses couettes devaient surement être en pagailles, elle les faisait sans se regarder dans un miroir, si ce n'est que dans l'eau qu'il laissait dans la cabane, l'eau qu'elle buvait car elle avait soif. Pourtant ces deux derniers jours elle avait tenté de vivre seule. Elle restait sur ses gardes comme un petit renard apeuré de sa nouvelle rencontre...

    Il sauta par dessus avec une tel délicatesse, une telle aisance. Apparemment il manipulait également les pouvoirs comme elle. Elle le regardait incertaine de sa rencontre et hébétée de sa beauté si... Délicate. Un teint pâle, un corps parfait, grand, des cheveux clairs, légèrement argentés, comme ses yeux, deux diamants plantés à la place des orbites. C'était tellement pas naturel, tout lui paraissait irréel. Elle n'avait jamais rencontré quelqu'un d'aussi beau. Presque dégoutée de sa beauté alors qu'elle, c'était plutôt tout le contraire dans cette vie sauvage. Elle gardait une certaine propreté car elle s'était baignée juste avant mais... Quelques heures auparavant elle était le visage plein de sueur, de la poussière, sa jupe était dégueulasse, aucun autre mot correspondait aussi bien que celui là. Vie de sauvage ein...

    « Je découvre enfin qui est cette fameuse personne qui partage la même cabane que moi… »

    Elle le regarda. Cela confirmait ses soupçons, elle fixa le sol, désorientée, ne sachant trop quoi ré"pondre... Elle se voyait mal répondre d'un large sourire, faux en confirmant sa réponse et en rigolant après. Elle n'était pas non plus comme ça.... Plus maintenant. Elle fixait le sol à coté de lui, la mine à la limite de bouder. Elle pouvait peut-être se reprocher de vivre dans la cabane qui lui appartenait. Elle se sentait tellement sauvage à coté de lui.

    Il plaça ses mains dans les poches. Il paraissait si à l'aise... Elle le regarda incrédule. Eh bien...


    « … Et qui boit toute l’eau que je me procure. »

    Là il avait envoyer le missile sur la cible et avait fait exploser le panneau. Elle lui jeta un regard assassin sur la remarque. Prête à répliquer, à lui dire qu'elle ne comptait tout de même pas se laisser mourir! Elle se retint tentant de garder une certaine politesse, ce qui était de tout de façon déjà exclu, puisqu'on envoie rarement des regards noirs envers une personne qui laissait boire son eau.

    Elle voulu répliquer, mais son petit sourire l'en empêcha. Ah! C'était qui ce type? Elle se sentait alors prête à envoyer une réplique sadique mais il répliqua plus rapidement...


    « Enfin. Cela ne me dérange pas. Après tout, tu es ma colocataire… »

    Colocataire? Sa bouche resta entre-ouverte. Comme si les mots ne sortaient plus. Il jouait à quoi là? Comme si... Et puis pourquoi pas finalement. Et puis au moins elle sera moins seule à luter contre le danger à l'extérieure. Elle pourrait avoir de l'aide pour se nourrir et se procurer de l'au. Ce qui était assez important... Même plutôt vital!
    Se saisissant de sa vision dans l'horizon, il se retourna et sauta sur le balcon pour retourner dans sa position initiale. Quelle agilité.

    Elle secoua la tête. Elle ressemblait une pierre qui enregistrait tout ce qu'on lui disait sans comprendre. Elle voulu lui parler, mais ne voulant pas hurler non plus, elle sauta, certes avec moins de délitasse, et débarqua coté de lui. D'abord dos au paysage, et face à la genre de porte ouverte en bois qui donnait sur les pièces anciennes...

    Finalement elle se retourna vers lui.

    - Tu pourrais au moins te présenter...

    Quel caractère! C'était presque sur une voix de défi, provocante. Elle tentait de se détendre, la vie sauvage n'était pas dans ses habitudes... Elle secoua la tête et se tourna vers le paysage également... Finalement... C'était beau.


_________________

Were am I?

Thanks Shirou-chou =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Okada
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 07/02/2009

Fiche du personnage
Vie privée:
Relations:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Première rencontre   Mer 11 Fév - 17:59

    La fille n’avait rien dit jusque là et lorsque Shiro arriva sur le balcon, elle y montait aussi. Avait-ce été impoli, de parler ainsi à une jeune fille ? Elle n’avait pas l’air contente. Plutôt en colère contre lui ou frustrée de quelque chose. Il ne comprenait pas, ayant été des plus amical qu’il puisse être à ses yeux. N’était-ce donc pas suffisant pour elle ?

    Mais il comprit vite le pourquoi du comment lorsqu’elle lui reprocha de pouvoir au moins se présenter… Elle se mit elle aussi les coudes posés sur le rebord du balcon, observant le paysage. Elle avait prononcé cette phrase dans un ton presque de défi. Mais pourquoi donc ? Était-ce donc si important, de savoir le prénom et le nom de quelqu’un ? Qu’est-ce que cela changera à sa vie ?

    « Est-ce vraiment l’heure de se présenter ? A quoi cela servira, si nous nous recroisons plus ? Je te rappelle que jusque là, nous nous n’étions jamais rencontrés, alors que nous fréquentons la même cabane… Cela a-t-il une réelle importance, de savoir comment je m’appelle ? »

    Il la regarda en ayant un léger sourire. Pas amical, pas méchant… Il n’avait confiance en personne, donc ne pouvait pas avoir non plus confiance en elle. Il n’empêche qu’il ne ressentait aucune haine pour cette fille, alors que c’était le cas généralement pour ceux qui voulaient s’interposer dans son chemin.

    « Mais si tu y tiens, dis-moi donc le tien. »

    Il s’accouda à nouveau, ayant auparavant enlevé ses bras pour pouvoir lui parler comme il le faut, regardant à nouveau les arbres, le ciel et le soleil qui brillait, en haut… Les oiseaux qui volaient et les bruits des buissons près de la cabane qui prévenait qu’un animal sauvage ne se trouvait pas loin de là. C’était vraiment si différent, cette vie sauvage. Il faudrait s’y habituer, vivre avec. Comprendre ce que c’est de vivre avec ses propres moyens, souffrir et endurer des blessures sans pouvoir se soigner normalement ou comme on le fait dans la vie normale.

    Shiro avait plusieurs fois réfléchit à si on pouvait sortir un jour de cette île. L’envie n’était pas là, mais la curiosité, si. Il se le demandait souvent… Mais, d’après ce qu’il a pu tirer comme informations de cette île et voyant les ruines qu’elle possédait, il était apparemment très difficile, voir impossible de sortir de là. Mais si une civilisation y vivait, c’est que la survie n’était pas impossible… Avec les pouvoirs, en plus, tout était si facile. La viande chauffait en un rien de temps, on pouvait se procurer de l’eau potable n’importe quand, voler et contrôler la terre… En outre, rien n’était impossible et les humains dominaient entièrement l’île. Du moins, ceux qui avaient tous les pouvoirs…

    Il sortit de ses pensées lorsqu’il pensa aux pouvoirs. Elle aussi, elle les possédait tous, non ? Sinon, comme vivrait-elle ? Elle n’avait peut-être qu’un pouvoir ? Non, cela n’était pas possible… Si lui les avait tous, les quatre éléments, alors elle aussi, non ? … Mieux valait demander, n’est-ce pas ?

    « Dis-moi… Quels sont tes pouvoirs ? Possèdes-tu les quatre éléments, toi aussi ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgotten-heaven.forumactif.com
Miyuri Ariyoshi
Fondatrice
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 27
Date d'inscription : 08/02/2009

Fiche du personnage
Vie privée:
Relations:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Première rencontre   Sam 14 Fév - 22:38


    « Est-ce vraiment l’heure de se présenter ? A quoi cela servira, si nous nous recroisons plus ? Je te rappelle que jusque là, nous nous n’étions jamais rencontrés, alors que nous fréquentons la même cabane… Cela a-t-il une réelle importance, de savoir comment je m’appelle ? »

    A vrai dire... Elle aurait pu réfuter cette réponse, lui expliquer que peut-être c'était tout de même nécessaire de se présenter, histoire de vénérer le nom chaque soir? Elle en riait intérieurement... Elle hésitait à répliquer quelque chose de sadique, quelque d'amusant pour elle, une touche de sadisme ne ferait de mal à personne, et le provoquer lui donnait un certain plaisir. Elle était partie sur sa lancée mais les lèvres de l'inconnu formèrent une courbe presque provocante. Comme si il avait lu dans ses pensées, elle lui jeta un regard peu agréable et interrogateur...

    « Mais si tu y tiens, dis-moi donc le tien. »

    Ha! Mais elle était bien bonne celle là! Elle eut également un sourire en coin, il s'accouda de nouveau sur le rebord et fixa le paysage.


    - Tu espère que je craques la première?

    Lui lançant un regard de défi. Elle se mit également à regarder le paysage, quelle heure pouvait-il être? Bientôt peut-être assisterait-elle à un magnifique coucher de soleil? Ces couchers qui se termine dans l'eau lançant des reflets orangés, dorés, roses, violets... Des couleurs si variées, si impressionnantes et si agréables à regarder. Son regard se perdit dans ses pensées. Elle fixait le regard vide cette masse d'arbre qui s'étendait à ses pieds. Que ferait-elle demain? Après-demain? Ensuite... Elle devra surement vivre dans le même costume jusqu'à la fin de sa vie... Sauf si Monsieur X avait des vêtements à prêter, en parlant de lui... Elle jeta un petit regard indiscret en sa direction pour décrire des yeux la finesse de ses traits... Il était certes très beau et mystérieux... C'était étrange et à la fois énervant, même plutôt agréable à regarder... Soudain un idée horrible lui vint en tête.... Si elle était toute seule avec ce type est-ce qu'ils....? Non! Non... Pas nécessaire de repeupler cette île, il y en aurait d'autres. Elle essayait de s'en persuader. N'empêche que ça ne la dérangerait pas d'observer le corps torse nu pâle de l'individu... C'est vrai que le contact humain lui manquait... Depuis le temps qu'elle avait perdu ses parents... Le contact... Les quelques jours qu'elle avait passé sur l'île sans vie sociale. Elle se demandait si elle n'allait pas finir par devenir folle... Surtout avec un individu pareil qui ne veut même pas se présenter...

    Elle tenta de se concentrer sur le paysage. C'était plus fort qu'elle, ses instinct d'adolescentes qui aie fixer les hommes lui avait prit le dessus, elle se jura d'essayer de ne pas tomber dans le manque d'affection totale et se jeter sur lui comme une pauvre fille qui ferait pitié à voir. Elle déposa ses mains sur la barrière... Elle ferma les yeux juste pour ressentir une légère bouffée d'air qu'elle avait provoquée, éparpiller ses cheveux dans toutes les directions... Cette nuit elle ne dormira plus seule au moins, peut-être dormira-t-elle mieux...


    - Appelle moi Miyuri...

    Elle avait craquer certes... Mais à quoi cela servait de se battre contre la seule présence humaine depuis une semaine. Cette présence lui faisait du bien. De pouvoir parler à autre chose qu'à elle même ou à des animaux dangereux en les injuriant...

    « Dis-moi… Quels sont tes pouvoirs ? Possèdes-tu les quatre éléments, toi aussi? »

    Elle le regarda stupéfaite. D'abord si il avait "toi aussi"... Cela voulait dire que lui avait les quatre pouvoirs... Toutes les possessions sur terre. Elle n'aurait donc même pas besoin de lui poser la question, elle se tourna vers les arbres et sourit vaguement...

    - Apparemment oui...

    C'est vrai qu'elle avait quatre possessions en elle également. Quatre pouvoirs, les quatre éléments qu'elle manipulait. Mais elle n'en abusait pas, elle n'allait pas non plus commencer à jeter des boules de feu dans un coup de délire hors du commun... Elle n'allait non plus commencer à créer une tempête de pluie pour changer ce paradis en un enfer... Peut-être que son intérieure à elle était encore un enfer... Ses parents. Elle entendaient encore résonner leurs rires dans ses souvenirs à moitié enterrés...

    Elle fixait bizarrement le paysage, un sourire vague sur les lèvres comme si le paysage la faisait sourire, comme en souvenir d'une vieille blague... Une désespérée, une folle qui regardait la jungle en souriant... Elle secoua légèrement la tête. Puis se retira de la barrière ne quittant pas le regard des arbres qui se défilaient, toujours aussi nombreux, devant elle...


    - Ne tiens tu toujours pas à dire ton identité à la seule personne qui tu viens de rencontrer sur cette île... A moins que tu n'en ai déjà rencontré?

    Elle lui jeta un léger regard de défi.

_________________

Were am I?

Thanks Shirou-chou =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Okada
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 07/02/2009

Fiche du personnage
Vie privée:
Relations:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Première rencontre   Sam 28 Fév - 21:33

    Elle fit d’abord la dure en lançant son regard plein de défi, mais Shiro ne répondit pas à cette provocation. Non… Si elle craquait et qu’elle se présentait, c’est qu’elle avait une raison réelle de le revoir, ou alors qu’elle était en manque de connaissances, de réconfort… De simple vie humaine qu’était dépourvue cette île ! Le jeune homme au regard argent continua à fixer les arbres, bien que cela n’ait, au fil des minutes qui coulaient, plus de réelle importance. Il fallait juste passer le temps. Il n’avait plus rien à faire, jusqu’à ce soir. Il avait assez d’eau, assez de nourriture… Il s’était lavé, il avait fait sécher ses vêtements. Il ne restait plus qu’à rester éveiller jusqu’au soir et s’endormir d’un profond sommeil sur quelque chose de plus ou moins confortable. Le confort n’était justement pas la chose la plus fréquente sur l’île… C’en était désagréable. Il était difficile de trouver des plumes, ou quelque chose qui pourrait le faire dormir plus de deux heures… Souvent, il se réveillait la nuit, avec un mal de dos et de nuque terrible. Il faut dire que dormir sur la plage ou sur le sol, ce n’est pas super. Mais cette cabane était pourvue de ce qu’il fallait, juste l’essentiel, et il était déjà mieux.

    Finalement, la jeune fille qui partageait la même cabane céda. Miyuri. Il fallait donc l’appeler comme cela. Était-ce son vrai prénom ? Oui, certainement… Pourquoi cacherait-elle son identité, de toute manière ? Ils étaient seuls sur cette île et jamais personne ne viendrait les chercher pour les ramener sur la terre ferme, dans le monde sur lequel ils avaient toujours habité. Non… Cette petite flotte de terre était inconnue de tous, présente sur aucune carte… Un mystère non résolu. Et eux allait passer le restant de leur vie à devoir survivre par leurs propres moyens… Ainsi qu’avec leurs pouvoirs. Heureusement ! Que feraient-ils, s’ils n’avaient même pas cela ? La vie serait bien plus dure encore !

    « Je t’appellerais donc ainsi. »

    Avait-il été nécessaire de commenter cela ? Si elle avait prié de l’appeler ainsi… Il n’y avait pas besoin de le confirmer une fois encore. Enfin. Ces mots venaient tous seuls. Et puis… Qu’avait-il à perdre, lui qui était maintenant prisonnier de cette île, de cette forêt, de ces mystères ? Il n’avait rien à dire, hélas ! Le destin en avait voulu ainsi et il ne pourrait rien y changer.

    Après avoir demandé si elle possédait aussi les quatre éléments, elle répondit que oui… Etonnement, cela le rassura. Pourtant, cela faisait une ennemie en plus. Il la regarda un instant, le regard neutre et pourtant presque fatigué. Une ennemie ? Non… Elle paraissait gentille, inoffensive. Innocente. Elle n’allait certainement pas être quelqu’un avec qui il devrait combattre. Au contraire. Peut-être qu’un jour, ils s’allieront, pour trouver de la nourriture, partir à la découverte de cette île, rechercher des informations et essayer de la quitter… Mais était-ce là leur réel but ? Voulaient-ils vraiment quitter l’île ? Maintenant que les quatre éléments étaient à leur merci, qu’ils dominaient ces terres ? Maintenant qu’ils savaient se débrouiller, qu’ils prenaient gout à cette vie sauvage ? Si un génie apparaissait et leur demandait de choisir de rester là ou de rentrer chez eux… Que choisiraient-ils ? Chez eux, était-ce sur l’île, ou là où ils avaient vécu une partie de leur vie, de la naissance jusqu’au naufrage ? Que des questions et, pourtant, il était si difficile d’y répondre…

    Elle regardait le paysage, les arbres. Il le savait, car il la fixait, sans pensée quelconque. Qui était-elle ? Qu’avait-elle vécu ? Quel genre de voyage exécutait-elle pour se retrouver ici ? Ses yeux ne dévoilaient rien, bien qu’ils puissent laisser voir des certaines expressions, en observant cette végétation avec un sourire béat sur les lèvres. Un instant, elle ouvrit la bouche. Hein ? Parlait-elle ? Shiro se concentra. Ah… Ses pensées l’avaient envahi. Pourtant, il pu comprendre la question de Miyuri. Elle y tenait tant, à ce qu’il se présente ? Fallait-il qu’il fasse une révérence, aussi ? Il laissa échapper un long soupir, tout en regardant le sol. Ce bois qui formait le balcon, celui-ci étant presque en train de tomber sous le poids des deux colocataires…

    « Personne encore. Cette île est vide… Dépourvue de vie humaine, mis à part la notre… Du moins, c’est ce que j’ai pu observer… »

    Il marqua un temps de pause, réfléchissant à la manière la plus simple et la moins longue de se présenter. Mais, finalement, il ne réfléchit plus et laissa les mots parler pour lui. Peut-être était-ce mieux ainsi.

    « Je m’appelle Shiro Okada. Je suis un meurtrier, je suis associable et tu devras ramer longtemps si un jour tu veux savoir quelque chose de moi. Je n’aime pas les gens qui m’entourent et j’aime être seul. J’ai trop de défauts pour peu de qualités. A moins qu’un jour, je n’en trouve une. »

    Pourquoi avait-il dit cela ? Lui-même n’en avait pas la moindre idée. Trouvant d’un coup le poids de son corps trop lourd pour lui, il s’assit brutalement sur le bois du balcon, celui-ci tremblant de la chute du jeune homme. Il ne savait pas réellement décrire ce qu’il ressentait. Il avait avoué des choses à cette Miyuri. Meurtrier… Le mot résonnait dans sa tête. C’était la seule sur l’île, c’est peut-être pour cette raison qu’il avait dit cela si facilement… Meurtrier… Meurtrier…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgotten-heaven.forumactif.com
Miyuri Ariyoshi
Fondatrice
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 27
Date d'inscription : 08/02/2009

Fiche du personnage
Vie privée:
Relations:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Première rencontre   Dim 1 Mar - 13:07

    « Personne encore. Cette île est vide… Dépourvue de vie humaine, mis à part la notre… Du moins, c’est ce que j’ai pu observer… »

    Alors elle n'était pas folle, elle avait bien une bonne vue et n'avait pas remarqué d'autres personnes... C'était vide... Du moins pour l'instant. Elle était seule avec ce type, qu'il fallait tirer pour faire parler... Mon dieu... Quelle vie sociale. A vie? Elle n'avait pas vue une seule occasion pour aller s'enfuir... Et la seule fois qu'elle avait essayé par la nage elle s'était retrouvé de l'autre coté de l'île... comme si c'était une cercle vicieux. On ne pouvait pas échapper de cette île. On y était coincé... Pourquoi elle?!
    Enfin pourquoi lui? Il y en aurait d'autres elle en était persuader... Il ne pouvait pas rester définitivement seuls... Elle se sentit se glacer sur place. Et si c'était le cas. Allait-elle vivre comme ça tout les jours. Elle sentait que si il restait pareil durant le restant de sa vie elle allait un jour lui mettre une belle gifle glaciale à la figure. Elle tentait de se calmer. Elle devait aussi succomber sa douleur seule, la perte de ses parents était une belle blessure qui ne s'était toujours pas refermée... Au moins quand elle aura besoin e solitude il ne faudra pas lui demander deux fois...
    Mais si... Si la situation s'améliorait? Peut-être qu'ils pourraient devenir bons amis... Elle le regardait essayant de le voir rigoler. Cette idée la faisait sourire légèrement. Il serait surement plus agréable si il souriait normalement... Elle poussa une léger soupir à peine perceptible... Elle avait légèrement faim il fallait avouer. Son ventre ne tarderait pas à gargouiller. Pour le moment elle profitait des derniers moments du jour, bientôt le soleil se coucherait derrière le tapis bleu lointain et disparaitrait elle en savait ou... Car ici le soleil nait de l'inconnu ainsi que la lune et ils retournent à l'inconnu une fois la tâche accomplie... C'était assez étrange. Peut-être qu'ils sont sur une sorte de monde parallèle? Une petite planète? Ou la vie normale est impossible? Ou étaient-ils ? Comment se faisait-il qu'il ne pleuvait jamais et que la végétation vivait comme si il pleuvait tout les jours? C'était si... Magique. Être en possession de pouvoir était magique. Ce monde devait donc être magique. Comment? Pourquoi? Depuis quand?...

    « Je m’appelle Shiro Okada. Je suis un meurtrier, je suis associable et tu devras ramer longtemps si un jour tu veux savoir quelque chose de moi. Je n’aime pas les gens qui m’entourent et j’aime être seul. J’ai trop de défauts pour peu de qualités. A moins qu’un jour, je n’en trouve une. »

    Comme si le poids lui devenait trop lourd il avait tout lâché. Miyuri restait bouche bée quelques instants le fixant incrédule. Il fallait quelques secondes pour qu'elle analyse le moindre de ses mots. C'était un meurtrier? Elle était en compagnie d'un meurtrier? Elle sentait son sang se glacer. Allait-il la tuer? Deux secondes... Elle avait les mêmes pouvoir que lui... Elle était au même niveau qu'elle. Shiro. C'était beau comme prénom. Bizarre mais beau.
    Soudain comme si ça n'avait pas suffit à l'alléger il s'écroula sur la terrasse en bois qui, déjà fragile à la base, tremblait sous le poids qui s'affaissait. Miyuri s'accrochait fortement à la barrière comme si ça allait la sauver, le dos collé à celle-ci, le visage tourné vers Shiro. Elle était mal à l'aise, on est pas à l'aise normalement quand on se trouve en compagnie d'un meurtrier. Réaction humaine plutôt normale. Mais s'inquiéter n'arrangerait pas les choses.
    Doucement elle détendit les doigts qui tenaient fortement la barrière et finalement lâcha. Puis tout doucement elle s'accroupit à coté de Shiro. C'est vrai qu'elle l'avait poussé à le dire. Elle devait donc assumer. Mais d'un autre coté on était sur l'île. Les choses étaient différentes. Il n'avait pas encore essayer de la tuer non? Et si il essayait? Miyuri chassa rapidement l'idée de la tête et tentait de se détendre. Finalement elle réussit à s'asseoir à coté de lui en agissant d'une façon plutôt lente.
    Que dire. Un long silence s'installa entre eux deux. Miyuri tentait de trouver sa respiration qui pendant un moment s'était bloqué. Elle finit par lâcher quelque chose...


    - Je...

    "Je suis terriblement désolée! Au revoir!" Voilà la réaction qu'il ne fallait surtout pas avoir. Elle devait avoir confiance en lui. Confiance, confiance... Oui confiance. Ça ira il n'allait pas la tuer. Non Shiro n'allait pas la tuer. Elle inspira profondément.


    - Je m'en fou... Je m'en fou terriblement... C'est vrai que ça fait peur... Meurtrier.

    Ce mot avait du mal à passer dans sa gorge...


    - On est tout les deux seuls, pour l'instant, sur cette île, comme si le destin choisissait ses proies... On est même peut-être destiné à se supporter jusqu'à la fin de notre vie...

    Il était asociale... Et préférait rester seul... Cette idée la décevait. Elle ne tenait pas non plus à vivre dans le silence toute sa vie. Elle ne tenait pas à chasseur seule toute sa vie maintenant... Elle finira dans la folie!

    - Je n'ai pas décidé de te rencontrer, encore moins de se trouver sur cette île... J'aurais surement préférer trouver quelqu'un de plus social peut-être... J'en sais trop rien. Je vais peut-être être difficile à supporter...

    Elle parlait sans même s'en rendre compte de quoi elle parlait... Ses pensées étaient trop vastes. Elle était légèrement épuisée et affamée... Elle regardait le sol le regard vide.


    - Je suis humaine après tout... J'ai besoin de contact humain... C'est normal non... J'ai besoin de parler... J'ai été habituée à vivre en société... Je te demande pas de répondre... Peut-être juste d'écouter... Ça ne doit pas être difficile. Puisque à part boire, se nourrir et survivre... Nous n'avons plus rien...

    Elle avait aussi finalement son poids à libérer. Elle se sentait lourde malgré tout. Le soleil lançait des reflets orangés sur la cabane. Il allait bientôt disparaitre... Elle s'en voulait de ne pas pouvoir lui rendre le sourire. Elle ne faisait que les enfoncer dans la triste réalité de l'île paradisiaque qui finalement était aussi une piège pour eux... Mais il ne fallait pas désespérer... Peut-être qu'il y en avait d'autres... Comme eux...
    Avoir dormi sur le sable ne la réussissait pas ou la fatiguait d'avantage, après tout les nuits étaient plutôt refroidissant dans le sens ou il fallait en permanence surveiller les alentours... Ils n'étaient pas à l'abri de ces bestioles à longues dents affamées... Lors de la journée apparemment ces créatures préféraient rester dans la forêt mais la nuit... On entendait le bruit assourdissant des animaux qui se battaient dans les alentours...
    Elle laissa tomber sa tête en arrière fixant le ciel rose et orange... Les étoiles allaient bientôt apparaitre.


    - Shiro...?

_________________

Were am I?

Thanks Shirou-chou =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Okada
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 07/02/2009

Fiche du personnage
Vie privée:
Relations:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Première rencontre   Dim 1 Mar - 13:36

    Après s’être affalé sur le balcon qui ne tenait plus tellement, il laissa pendre ses bras à côtés de lui, comme s’ils étaient totalement mous, plus sous l’emprise de Shiro. Comme s’il n’avait plus de forces, qu’en disant les mots dévoilés à Miyuri, il avait perdu toute son âme. Et pourtant… Pourtant, il était là, assis sur le bois, une adolescente debout devant lui, le regardant. Il ne se sentait pas bien. Il n’était pas dans une situation dans laquelle il voulait être. Bientôt, il verrait flou, il perdrait connaissance, comme à son arrivée sur l’île… Non, n’exagérons rien. Il voyait encore très bien, mais ses yeux étaient fatigués. Pourtant, il ne voulait pas dormir. Il voulait juste se morfondre ici, ne plus penser à rien.

    Il y eut un petit instant sans mot à dire, puis la jeune fille vint s’assoir à côté de lui. Instinctivement, il tourna la tête vers elle, mais très vite, il la remit à sa place initiale, fixant le vieux sol. Peu importe où elle s’asseyait. Là, il se fichait de tout. Ce n’était pas dans son caractère, dans sa manière normale de réagir. Normalement, il aurait combattu, il aurait eu la tête dure et il serait déjà en train de faire quelque chose de plus intéressant que rester assis ici… Mais tout était différent, sur l’île. Cette rencontre devait certainement l’avoir achevé…

    Un long silence s’était placé entre les deux personnes. Shiro ne disait rien, trouvant de toute façon rien à dire après ce qu’il avait dévoilé, et la jeune femme était certainement très soucieuse. Son envie était peut-être de courir loin d’ici et ne plus jamais le revoir. Peut-être, oui. Seulement… Elle commença à parler. Elle se dévoila, elle aussi… Elle parla de certaines choses. Shiro écoutait, attentif cette fois-ci. Elle avait tout de même peur… Mais c’était normal. Savoir qu’elle était seule ici en compagnie d’un meurtrier devait certainement faire froid dans le dos… Mais elle s’en fichait, disait-elle. Elle annonça aussi qu’elle avait besoin de contact humain… De parler. Et que lui se devait d’écouter, simplement. Il le faisait. Après tout… Lui aussi était humain. Il était peut-être dans cet état à cause du fait qu’il avait aussi besoin de contact ? Mais non… Jusque là, il n’avait besoin de personne. Pourquoi maintenant ? Il n’aimait pas être entouré... Mais le fait d’avoir Miyuri à ses côtés était presque réconfortant. Il ne savait pas trop pourquoi… Il était fort, mentalement. Pourquoi alors il croyait avoir le besoin d’aussi être avec quelqu’un, de ne plus se sentir seul ? Il délirait, sûrement. Car cela était impossible.

    Il baissa la tête, en s’abstenant toujours de commenter les paroles de Miyuri. De toute manière, il n’avait toujours rien à dire. Il écoutait, écoutait… Mais elle avait finit de parler. Il y eut un petit silence, puis il sentit que la jeune fille levait la tête pour, certainement, observer le ciel qui commençait à devenir de plus en plus sombre. A ce moment là, Shiro se croyait comme dans ses boules de verre qu’on offre aux enfants… Avec un château de princesse et, quand on le retourne, de la neige tombe et virevolte dans l’eau qu’était remplie la boule. Et bien, c’était le même schéma. Il avait l’île, de l’eau, deux personnes seules, et ils étaient enfermés dans ce dôme… Jusqu’à que quelqu’un le fasse tomber par terre, qu’il se brise… Mais était-ce seulement possible ?

    Il entendit soudain son prénom. Miyuri… Elle avait une question à lui poser ? Il tourna la tête vers elle, attentif à nouveau. Il se demandait pourtant ce qu’elle avait à lui demander.

    « Qu’y a-t-il ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgotten-heaven.forumactif.com
Miyuri Ariyoshi
Fondatrice
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 27
Date d'inscription : 08/02/2009

Fiche du personnage
Vie privée:
Relations:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Première rencontre   Dim 1 Mar - 21:49

    Le monde était grand, l'île était petite. Ils étaient destinés à être coincés dans cet univers parallèle. Définitivement. Du moins, elle se le persuadait. Elle ne voyait pas comment s'en échapper... Comment étaient-ils arrivés ici? En se jetant à l'eau, emportés dans une brume épaisse puis soudain laissés seuls sur une plage paradisiaque... Alors on se demande si on est arrivé sur une des îles paradisiaques du pacifique pou peut-être même de l'atlantique! Mais comment y a-t-on survécu? Et puis après on ne voit pas la trace humaine, on se sent seul, on découvre des créatures irréels, des pouvoirs surnaturels et finalement... On découvre une personne humaine. Et la chaleur revient dans cet endroit déjà chaud, une chaleur réconfortante, un petit plaisir nécessaire depuis une semaine. Le contact, la société, l'homme est si faible face à sa solitude, il peut la survivre mais difficilement. On a besoin de chaleur humaine... Pour Miyuri tout semblait si normal... Cette île était peut-être là pour ce but? Quel but... Renforcer les liens entre les hommes? Non... C'était bien trop compliqué... Et puis à quoi ça sert si on ne pouvait pas retourner sur notre terre d'origine? A moins que peut-être... Non cela était bien impossible. Elle avait nagé et s'était retrouvé sur la même île. C'était finalement une sorte de petite terre plate, un tapis roulant, on nageait mais on revenait toujours au même point de départ, on avait la vague impression d'avancer, au loin on aperçoit une autre île mais c'était la même...

    - Si on considère que cette île est un piège définitif...

    Elle fixait encore le ciel... Tout doucement il s'assombrissait comme si rien que son regard le faisait s'assombrir... Elle espérait qu'il avait quelques fruits de réserves dans sa petite cabane... Ou bien elle attendrait jusque demain... C'est vrai que maintenant elle ne dormirait plus seule et dormirait peut-être mieux si elle était accompagnée. Du moins pas si sure... C'est un meurtrier. Elle secoua légèrement la tête, il fallait qu'elle enlève cette fausse image de la tête.
    C'est vrai que l'île était surement un piège définitif alors considérer pouvait bien être rayé de la phrase mais l'espoir d'un retour pouvait toujours demeurer...


    - Est-ce que...

    Elle se pinça les lèvres. C'est vrai que son idée était assez dure à exprimer puisqu'elle était difficile à exprimer.


    - Ça te dérangerais... Que je reste auprès de toi... Je veux dire... Après tout, c'est trop difficile pour moi de vivre seule...

    C'était vrai, a vrai dire elle avait besoin de sa simple présence pour se sentir en sécurité. Il suffisait juste de tendre l'oreille, plus le soleil s'abaissait plus les cris des animaux enragés se manifestaient. Miyuri se sentait mal à l'aise mais sur la plage elle se cachait souvent derrière un vieux tronc mort, alors là elle s'endormait plutôt facilement, malgré que par moment elle eut des sursauts de terreurs en voyant au loin des petits yeux brillant sous les éclats de la lune qui fixait en sa direction, alors elle restait pétrifiée le temps qu'elle se rende compte qu'en réalité il ne la fixait pas elle mais au loin, car il soupirait puis se tournait vers la forêt fuyant de ses grandes jambes et on pouvait presque entendre le bruit de ses larges griffes heurtant le sol. Elle se sentirait surement plus réconfortée en compagnie, que ce soit un homme ou une femme, il pourrait faire des tours de gardes, s'entraider... Rien n'était si terrible après tout à deux...

    - Je suis peut-être un peu faible seule...

    Elle ne pu empêcher un léger sourire sur ses petites lèvres fines. Inquiet. Elle en avait marre de sursauter pour chaque petit bruit, mais ça ne changera peut-être pas avec une autre présence, peut-être si... De tout de façon cela ne valait pas le coup d'essayer...


    - Je suppose que comme moi tu as déjà fait des... découvertes nocturnes?

    Elle parlait de ses créatures mi-lynx mi-lion ou encore mi-loup mi-ours... Pire même. Mais il y avait d'autre belles créatures des sortes d'oiseaux aux longues queues multicolores au chant léger et doux apaisant et endormant... Et puis dans l'eau parfois on voyait apparaitre des reflets arc-en-ciel traverser soudainement un récif de corail pour se rendre compte que finalement c'était un poisson étrange.
    Finalement l'île avait de bons et de mauvais cotés. Les bons étaient en majorités mais par petits groupes... Tandis que les mauvais étaient plutôt effrayants et la mort sortait parfois comme un de leur but... Un animal aux yeux affamés presque rouge de soif ne demande pas à être votre ami...


    - Puis... Comme je te l'ai dit plus tôt... Ta présence... M'est...

    Cherchant un mot approprié Miyuri se sentait légèrement trembler... De peur? De froid? Non pas de froid, il faisait trop chaud... De stress peut-être? Se trouver à coté d'un si bel individu lui paru soudainement compliqué mais agréable à la fois, l'envie de le toucher lui pris quelques secondes mais elle se ravisa il fallait qu'elle agisse de manière responsable... Que lui prenait-il? Elle voulu déposer sa main sur le bois mais sa main heurta la sienne provocant des frissons le long de tout son corps et l'accélération de sa pulsation. Elle tentait de se détendre, elle sentit sa main faire un bond juste à coté de la sienne, juste l'espace nécessaire pour sentir le contact de sa main contre celle de Shiro qui était aussi tiède que la sienne. Cela la détendit un peu plus, le contact léger...

    - Réconfortant...

    Elle se retint d'un soupir de soulagement après ce bref moment de panique. Elle regarda de nouveau le ciel après que ses yeux avaient heurter le sol, au loin on voyait apparaitre quelques flocons immobiles et brillant dans le ciel qui s'assombrissait peu à peu lançant ses dernières lueurs violettes comme un animal lançant son dernier souffle... Bientôt la pleine lune fera son apparition, pleine, comme toutes les nuits, ronde et délicate... Permettant aux animaux nocturnes de voir aussi bien que la journée... Leur permettant de capturer ses proies...


    - Tu as quelques fruits en réserve? Je ne suis pas partante pour une balade nocturne cette nuit...

_________________

Were am I?

Thanks Shirou-chou =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Okada
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 07/02/2009

Fiche du personnage
Vie privée:
Relations:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Première rencontre   Mer 4 Mar - 16:40

    Il s’interrogeait sur ce qu’elle allait lui demander, jusqu’à ce qu’elle se décide à parler. Elle aussi, pensait donc que l’île était un piège et qu’on ne pourrait jamais y sortir ? Elle avait donc essayé ? C’était vraiment impossible… Une île magique, un dôme la renfermant… Une histoire tout droit sortie d’un compte… De fées ? Non… Sinon, ils se seraient retrouvés sur une île déjà habitée, avec plein de ressources, de la joie, des familles heureuses… Les histoires qu’on raconte aux petites, quoi. Or, ce n’était pas le cas. Il n’y avait rien, vraiment rien. Aucune infrastructure, aucun matériel… Aucun moyen de sortir d’ici !

    Enfin, bref. Shiro s’était évadé le temps de quelques secondes, mais apparemment, Miyuri n’avait pas enchaîné tout de suite, ce qui lui permit de ne pas perdre le fil de la conversation. Il aurait l’air bien, lui qui voulait savoir pourquoi elle l’appelait, s’il n’écoutait même pas la demande… Hein ? Qu’elle reste auprès de lui ? Shiro la regarda un instant d’un air surpris, puis détendit ses traits, redevenant l’homme neutre qu’il était. Mmh… Bizarre. Dans d’autres temps, cette question aurait été stupide, déplacée et, surtout, refusée de la part de Shiro. Or, là, il hésitait. Après tout… Cette fille était certainement bien plus sensible que lui. Elle devait sûrement avoir besoin de réconfort plus vite que lui n’en aurait besoin. Surtout qu’il n’était d’origine pas entouré de beaucoup d’amis… Peut-être qu’elle, oui ? Et cela lui manque ? Il la regarda un autre instant… Elle souriait, comme si elle était inquiète. De quoi ? De la réponse ? D’avoir posé cette question ? Il hésita encore un instant.

    « Pourquoi pas… J’avoue que je ne peux pas encore comprendre ton cas, mais je suis aussi humain… Au bout d’un moment, j’aurais certainement aussi besoin de quelqu’un à mes côtés. »

    Il disait cela tout en restant neutre, car il ne trouvait pas l’expression adéquate pour parler. Quand il disait qu’il aurait peut-être besoin de quelqu’un à ses côtés, ce n’était pas dans le sens qu’il aurait besoin de parler… Plutôt pour sentir une présence, savoir qu’il n’est pas aussi seul que cela. Sinon… Il pourrait devenir fou. Personne ne peut rester normal face à une telle situation. C’était normal que les deux adolescents ne fussent pas dans leur état normal… C’était compréhensible.

    Puis elle enchaîna sur une autre question. Avait-il déjà rencontré des bêtes sauvages… Pour ne pas faire long, car il ne voulait pas développer le sujet, il hocha simplement la tête, sans rien dire de plus. Ce silence était peut-être pesant, mais elle continua à parler. Bah… Elle ne s’arrêtait pas ! Dans un sens, ce n’était pas désagréable… Ecouter était bien plus intéressant que parler. Shiro aurait pu être muet, qu’il serait tout aussi heureux… Enfin, heureux était un bien grand mot. Elle n’eut pas finit sa phrase, elle hésitait, peut-être. Pourtant, le jeune homme était toujours à l’écoute, attendant la fin de sa phrase. Sa présence était… ? Était quoi ? Puis il sentit qu’elle n’était pas très à l’aise, tremblant légèrement. Pourtant, il ne commenta pas cela. Il faut dire que se retrouver à côté d’un meurtrier ne devait pas être très… Réconfortant. Dans ce silence, la main de Miyuri frôla la sienne, ce qui lui provoqua des sensations étranges. La chaleur humaine, certainement. Cela faisait bien longtemps et il poussa un petit soupire à peine audible pour l’occasion. Et Miyuri continua, avouant alors que sa présence était réconfortante. Exactement le mot qu’il ne croyait pas. Il eut un petit moment où il ne dit rien, car il était assez surpris de cet adjectif donné. Pour finir, il souri et lui prit la main qui l’avait frôlé quelques minutes auparavant, la serrant qu’à moitié, ne voulant pas lui faire de mal. Il ne commenta pas son geste. Elle avait besoin de réconfort, non ? Elle ne voulait pas être seule et elle n’était pas super bien à l’aise… Autant la mettre dans le bain, car elle resterait jusqu’à la fin de ses jours sur cette île… Certainement. Sauf si, un jour, ils arriveraient à sortir de là. Et à cet instant, leur vie se sépareront, ils ne se verront plus jamais, prenant une direction opposée et une vie différente. Shiro était un meurtrier sûrement très recherché… Et elle, qui était-elle ? En tout cas, elle était plus blanche que Shiro… Ah. Que ce prénom lui allait mal.

    Il se perdit un petit moment dans ses pensées, puis Miyuri lui demanda s’il avait encore quelques fruits… Shiro hocha la tête. Il ne savait pas trop où il les avait posé dans la cabane, mais il en avait récolté, au cas où il aurait faim.

    « Quelques uns, oui… On se fera un petit dîner. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgotten-heaven.forumactif.com
Miyuri Ariyoshi
Fondatrice
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 27
Date d'inscription : 08/02/2009

Fiche du personnage
Vie privée:
Relations:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Première rencontre   Mer 4 Mar - 20:50


    « Pourquoi pas… J’avoue que je ne peux pas encore comprendre ton cas, mais je suis aussi humain… Au bout d’un moment, j’aurais certainement aussi besoin de quelqu’un à mes côtés. »

    Pourquoi pas... Oui de tout de façon il n'avait rien à d'autre à faire... Ils étaient humains, ils ne pouvaient pas le nier. Quoique, avec ces pouvoirs qu'ils avaient en leur possession, ils n'étaient plus entièrement humain.... Physiquement. C'était différent mentalement, ou peut-être cela se donnait plus confiance en soi. C'est vrai que Miyuri n'a pas vraiment eu le temps de comprendre ce qu'elle était devenue mentalement depuis qu'elle était arrivé sur l'île. Qu'était-elle devenue donc? Elle pensait certainement beaucoup moins à eux... Eux. Ses morts, ses parents. Elle les avait oublié? Non, pas totalement, elle était peut-être juste passée à un stade supérieure, il fallait continuer à vivre, malgré tout, de tout de façon ses parents désireraient surement la voir vivre, sourire, aimer...

    La main tiède sur la main de Miyuri ne la laissait pas indifférente, elle pu jurer qu'il avait esquisser un sourire. Soudain son cœur se mit à tambouriner et elle pu jurer qu'elle avait les joues légèrement rouges... Mais pourquoi cet acte? Il fallait d'abord qu'elle se calme, c'était assez dure, avec cette légère prise de panique. Se calmer, se calmer on est sur l'île... Et alors? Elle se secoua intérieurement. L'île était créé pour lier les humains ou...? Elle n'en savait trop rien, c'est vrai que d'un point du vue extérieure, des gens les auraient vu, ils l'auraient prit pour un couple... Elle rougit encore plus... Mais... Il n'y a pas de société dans les environs, il n'y a personne, alors... Que devenait le point extérieure...? On pouvait faire ce qu'on voulait et considérer ceci de normale non? De tout de façon personne ne pourra contredire nos actions... Personne n'était là pour juger, alors si on décidait que se tenir la main était signe de réconfort... Personne ne pourrait dire le contraire, car il n'y avait personne... Sauf eux-deux. Après tout, elle pouvait considérer son acte comme elle le voulait. Elle pouvait l'embrasser fougueusement en lui disant que c'est amical... Si il n'avait pas eu les base sur terres, il n'aurait pas pu dire que c'était signe d'amour... Soudain l'envie de tester lui prit. Elle se rattrapa en disant qu'elle délirait, elle se voyait déjà en train de préparer un moyen de se dire bonjour à leur façon... Cette idée la faisait sourire... Ses lèvres ne purent empêcher un léger sourire. Et puis c'était réconfortant sa main contre la sienne, elle aurait même désirer qu'il la prenne dans ses bras, ça l'aurait surement été encore plus... C'est un meurtrier... Et Alors? Elle avait bien tué deux ou trois créature nocturnes et dangereuses dans le coin ... Était-elle une meurtrière pour autant? Et puis il pouvait bien oublié leur passé humain pour l'instant, c'était les événements sur l'île qui étaient importantes... Shiro ne ressemblait pas à un meurtrier à ses yeux alors elle ferait comme si il en était pas un... Même ses expressions neutres lui plaisaient. Peut-être que comme ça elle pourrait tout en parlant se remettre en question sans avoir les commentaires incessants de personnes n'écoutant pas... Shiro, il écoutait, son expression neutre. On ne savait pas réellement dire si il écoutait, mais elle avait l'impression et sa certitude qu'il écoutait. C'était assez pour pouvoir parler... Pourtant d'un autre coté, il ne parlait pas assez de lui... elle se sentit soudainement égoïste. Peut-être qu'elle devrait le faire parler de temps en temps... Enfin n'avait-il pas dit qu'elle ne réussira pas à le faire parler de lui? Il faudrait qu'elle essaie... Malgré qu'elle refusait l'idée qu'il soit un meurtrier... Il avait une vie avant d'être meurtrier non? Et puis! Il pouvait parler de ses gouts même si elle s'attendait plus à une réponse proche du "rien" qu'autre chose. Elle soupira intérieurement. Elle ne le connaissait pas assez à part la description rapide qu'il avait fait au début, elle ne savait presque rien de lui...

    « Quelques uns, oui… On se fera un petit dîner. »

    Tant mieux. Elle ne devra pas affronter les animaux tueurs de la nuit. Elle fixait la porte paresseusement, la faim s'était évanoui depuis quelques secondes, elle était bien maintenant là.... Assise, la main de Shiro contre la sienne et puis il suffisait de lever les yeux et déjà petit à petit les étoiles montraient leurs éclats à l'île ... Comme si les étoiles réveillait également les animaux cruels on entendait le cri d'une sorte de guépard ou de tigre... Si pas de panthère. Cela faisait assez froid dans le dos à se demander si ils n'allaient pas finir par pénétrer dans la cabane... Et si ils avaient faim? Soudain le sang de Miyuri se glaça sur place. Non, non,... Voyons, Miyuri... Faut pas paniquer, et puis ils se surveilleront durant la nuit... Il fallait qu'elle se calme après tout. Elle se rapprocha légèrement de Shiro comme paniquée par les bruits sauvages extérieurs qui augmentaient... Finalement l'île c'était le paradis le jour, la nuit il fallait se battre pour survivre... Enfin ce n'était pas si horrible si on était bien caché, c'était juste pire que la jungle... Un peu beaucoup plus pire que la jungle.

    Miyuri sentit alors son épaule contre celle de Shiro et sans mot dire elle resta là proche de lui. Peut-être qu'il avait aussi faim non? Il faudrait qu'elle bouge, elle n'allait pas rester indéfiniment là près de lui, la nuit approchait et les créatures sauvages voyant deux boutes de sucres ne se gêneront certainement pas ne venir en gouter un bout... Enfin ils savaient se battre et ils étaient surement plus fort qu'eux, mais par principe, ces animaux effrayaient toujours autant Miyuri et puis son pouvoir n'était pas illimité, à force, elle s'épuisait.
    Le fait d'être près de Shiro lui donnait une sensation bizarre et les pulsations de son cœur n'avaient pas réellement cessé. C'était presque trop agréable de se tenir proche de lui. Elle aurait bien voulu s'endormir de la sorte, près de la chaleur humaine mais elle savait bien que cela était peut-être un peu précipité... Enfin! On est sur l'île donc... A la limite... Elle s'en fichait un peu, pas de Shiro, mais de l'idée que cela pouvait donner. Mais il ne fallait pas créer une mésentente entre Shiro et elle. Elle y tenait à rester près de lui, il fallait donc agir modérément.

    Après un long soupire, car elle ne voulait vraiment pas se lever, mais vu que le soleil faisait ses adieux et la lune faisait de plus en plus son apparition, elle décidât de se lever ne relâchant pas la main de Shiro. Elle tourna son visage vers lui et d'un sourire...


    - Allons grignoter... Je suis sûre que tu as également faim...

    Pas si sûre mais bon...

_________________

Were am I?

Thanks Shirou-chou =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première rencontre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première rencontre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Le 26 mai... La première armée permanente française...
» Première nuit dans Dreamland...
» Pas touche, je l'ai vu en première. [Déborah]
» Première alarme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forgotten Heaven :: Cabanes :: Est de l'île :: 01-
Sauter vers: