Forgotten Heaven

Naufragé de n'importe quel océan, vous voici maintenant sur une île abandonnée depuis des lustres... NC-15
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 s'évader, simplement...

Aller en bas 
AuteurMessage
Chronos Djalweïs
Habitant de l'île
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 26
Date d'inscription : 11/02/2009

Fiche du personnage
Vie privée:
Relations:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: s'évader, simplement...   Dim 1 Mar - 14:05

Ce jour là, Chronos s'était levé très tôt, avant même que le soleil ne se lève. Depuis qu'il était ici, il s'était rendu compte que la chaleur pouvait être insupportable pour sa peau trop pâle. Il savait aussi qu'il allait perdre du temps durant les heures chaudes, obligé de s'arrêter pour manger, boire et se reposer. Alors c'est au matin, avant que l'astre lumineux ne pointe le bout de ses rayons qu'il faisait le meilleur pour partir dans une aventure d'exploration. Et oui, même si cela fait plus d'une semaine qu'il était ici, le soldat n'avait pas tout exploré. Normal, cette île était luxuriante en plus d'être grande. Sans compter qu'il ne fallait pas avoir le même mode de vie, s'habituer à dormir à la belle étoile, tenter de reprendre un minimum pied. Parce que là, Nightmare n'avait plus aucune notion du temps, il reconnaissait vaguement les heure, mais le jour précis... Fallait pas rêver. Il lui avait aussi fallu se mettre dans le bain et savoir se repérer. Nord ou Sud? Est ou Ouest? La nuit pouvait l'aider mais ce n'était pas une bonne solution. Et puis il n'avait pas du tout envie de se repérer et d'avancer la nuit. Alors autant y allez à l'aveugle. Cela pouvait être amusant, tant qu'on ne tournait pas en rond. Et puis pour se perdre, le jeune homme en avait cure: Il était déjà perdu.

En fait, depuis qu'il était ici, cela ressemblait à une mission de survie, une mission que pour une fois, il adorait. Il était seul, et personne pour lui dire comment agir, personne pour lui donner d'ordre. Un retour au source. Il aimait vraiment cette île, la nature y prenait ses droit sans contrainte, sans humain pour la détruire. Il y avait bien de la vie ici, animal et humaine, mais pas de signe de civilisation, pas de villes... Juste quelques humains aussi perdus que lui... Que le soldat évitait. Il avait fait une rencontre, une seule, et elle l'avait littéralement bouleversé. Il lui avait fallu un bon moment avant de reprendre le contrôle total de ses émotions et de redevenir la pierre qu'il devait-être. Bref, maintenant il ne pensait plus à elle. Enfin si encore un peu, il revoyait son visage et se demandait si elle allait bien, mais ça s'arrêtait là. Il devait songer à lui-même après tout. Et il avait déjà assez difficile avec cette seule tâche. Il devait mettre toute sa volonté pour se nourrir et ne pas sauter trop de repas, pour se reposer... Comme avait dis Alecia, il n'était pas aussi résistant qu'il pouvait le laisser voir. Son corps réclamait de plus en plus de chose et il était à présent forcé de l'écouter pour ne pas tomber raide de fatigue.

Les heures s'écoulaient et tandis qu'il grignotait un fruit local, il lui prit une soudaine envie. Lui quand il a une idée, il ne la lâche plus. Même si elle est stupide et sans intérêt. Enfin, là elle lui était venue en voyant se profiler à l'horizon, une gigantesque falaise. Et s'il la montait pour avoir un panorama complet de l'île? Avec sa mémoire visuelle, ça pourrait l'aider à se repérer. Et c'est donc avec le sourire d'un enfant qu'il commença à marcher d'un pas résolu vers cette falaise. Pas question de la contourner pour trouver un chemin tout fait, il allait mettre en pratique ses souvenirs d'escalade. Non seulement cela lui fera faire de l'exercice mais en plus cela le dérouillerait. Un bon entraînement donc. Par contre quand il fut arrivé au pied, il songea vaguement que cela n'était peut-être pas une si bonne idée. Sans compter que sa blessure à l'omoplate risquait de se réveiller... Et le moindre faut pas, c'était la chute assurée, et par conséquent la mort. Mais étrangement cela n'effrayait pas le moins du monde le soldat. Au contraire cela ravivait son envie de se mesurer à cet obstacle.

Il banda ses mains, histoire qu'une fois en haut, elles ne soient pas ensanglantées, il attacha correctement son sac, et ses cheveux, visualisa les premières prises qu'il pouvait prendre et s'attaqua enfin à cette falaise. Pas de peur, il avait confiance en ses capacités. Il le fallait, s'il se mettait à douter... Non, il ne pouvait pas, ce n'était pas le moment. Il voyait le sol s'éloigner à mesure où il s'élevait, et plus il avançait, plus il se concentrait. Mais bon... Quand on ne mange pas correctement, quand on ne se repose pas suffisamment, la fatigue nous rattrape rapidement. Seulement ce n'était vraiment pas le moment! Et pourtant, Nightmare sentait ses muscles trembler, ils semblaient le prévenir que s'il continuait ainsi, ils allaient lâcher. Mais bien entendu, Night n'écouta pas et laissa la raison de côté. De toute manière, il ne pouvait pas s'arrêter ici pour prendre le thé! Il fit comme il avait toujours fait, il laissa de côté tout émotions et sentiments qui auraient pu l'entraver, ce système ne fonctionnerait pas bien longtemps, mais peut-être assez pour qu'il arrive en haut... Et il y arriva. Il ne savait pas combien de temps il y avait mit, mais cela n'avait pas d'importance, rien n'en avait, pas même la douleur qui le parcourait après avoir fournis un tel efforts, pas même sa souffrance de ses mains écorchées, juste ce paysage. Magnifique. Il en valait la peine. Chronos avait bien fait, il aimait cette vue imprenable. Il allait sans doute passer le reste de sa journée ici... Si on le lui permettait car il entendait déjà un bruit, furtif, trop léger. Et par pure habitude, il tira une lame, prenant une position défensive, le visage complètement défait. Rien ne s'y lisait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiro Okada
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 63
Date d'inscription : 07/02/2009

Fiche du personnage
Vie privée:
Relations:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: s'évader, simplement...   Mer 4 Mar - 15:22

Et si je n’avais pas fuis ?

. :.


    Aujourd’hui était un jour comme les autres. Ensoleillé, sans trace d’un simple petit vent, silencieux mis à part le bruit qu’émettait les animaux sauvages, ce mystère éternel qui régnait sur cette île… C’en était effrayant. A en devenir fou. Jusque là, Shiro n’avait rencontré qu’une seule fille, sa colocataire de chambre… Si on peut dire cela. Ils partageaient la même cabane, car il y avait apparemment assez de place pour deux. Comme si elles avaient été conçues ainsi… Enfin, cela n’avait aucune importance. De toute manière, il avait vécu déjà quelques jours sur l’île sans s’apercevoir de sa présence… Alors certainement que cela ne changerait pas non plus sa vie. Déjà qu’elle était tellement ce qu’elle n’aurait pas du être… Faire naufrage sur une île paradisiaque ! Qui refuserait une telle offre ? Personne ! A moins qu’on ait avoué, une fois sur le bateau, qu’elle était dépourvue de toute vie humaine depuis on ne sait combien de temps. La poisse. Et il fallait que cela tombe sur lui… Un beau jour qu’il voulu s’échapper, il fit naufrage. Mais, au final, était-ce positif ou négatif ? Après tout… Lui qui cherchait à fuir les autres, de peur de se faire retrouver, il était servit ! Il se plaisait ici, certes… Mais était-ce vraiment ce qu’il voulait ? Souhaitait-il une vie sauvage comme celle-ci ? Se débrouiller avec les moyens qu’on avait, chercher à manger, à boire… Survivre. Heureusement que les pouvoirs étaient là… Oui, les quatre éléments… Il ne comprenait toujours pas le pourquoi du comment. Cette île était magique, cela, il en était certain. Mais pourquoi il n’y avait personne ? Pourquoi cette fille, Miyuri, avait-elle aussi les quatre éléments ? Y avait-il d’autres personnes comme eux sur cette île, ou devraient-ils se débrouiller seuls, vivre ensemble jusqu’à la fin de leur jour ? Car, malgré de nombreux essais ratés, cette île était impossible à quitter… Toute personne s’y retrouvant était prise au piège, encerclée par ce dôme, dans une prison immense et idéale. Mais la vie, alors ? La société, les bâtiments ? Les restaurants, les gens qui passent, les voitures ? Tout cela n’existait plus… Un jour même, les naufragés ne se rappelleront même plus de l’odeur atroce de pollution que dégageaient les transports, l’air en général.

    Mais que de pensées. Peut-être qu’un jour, il arriverait à sortir d’ici. S’il y a une entrée, il y a bien une sortie, n’est-ce pas ? Shiro n’avait pas appris ce genre de choses… Il était resté trop longtemps enfermé chez lui pour savoir ce qu’était la vie à l’extérieur, les amis, la vraie famille. Il n’avait fait que travailler pour eux durant de longues années, jusqu’à… Jusqu’à devenir un meurtrier impuissant, faisant un crime pour le simple fait qu’il ne supportait plus d’être traité ainsi. Mais c’était oublié… Du moins, pour lui. Les journaux et la télévision devaient certainement en parler chaque jour… Après tout, retrouver une famille complète assassinée, sauf l’ainé, introuvable… C’est louche, non ? Au moins, il serait en sécurité, ici… Et puis, il aimait la solitude. Bien qu’il fut tout de même humain… Le contact, les paroles. Tout cela lui manquera un jour. Tout le monde est humain ! Donc tout le monde a besoin d’un peu de réconfort, un jour ou l’autre…

    Ah. Il s’était de nouveau emporté et n’avait pas remarqué où l’avait guidé ses pas. Pourquoi devait-il toujours être plongé dans ses pensées, cherchant quelque chose à faire, cherchant un moyen, réfléchissant simplement à ce qu’il faisait ici, sa vie, si c’était positif ou non… Il se retrouvait dans une forêt. Certainement au plein centre, où les animaux sauvages trainent… Et bien, il allait le savoir dans quelques instants. Oui, car il commença à voler, d’abord un peu maladroitement, puis gentiment au-dessus des arbres, prenant soin de ne pas abîmer ses vêtements en traversant les branches, pour enfin arriver dans le ciel, qui était invisible depuis en bas. Voler était vraiment un rêve. Shiro laissa son regard vagabonder autour de lui, afin de voir qu’il se trouvait effectivement au centre de la forêt… Hum. Ses pas avaient parfois vraiment des gouts bizarres. Ils voulaient qu’il se fasse dévorer, ou quoi ? De plus en plus qu’il était perdu dans ses pensées, ils l’emmenaient loin, loin… Enfin… C’était aussi sa faute, à force de ne pas faire attention à ses gestes.

    Haut dans le ciel, il pu apercevoir les falaises et… Quoi ? Était-ce un animal sauvage ? Non… Pas sur les falaises… Et puis… Il avait plutôt l’air d’un homme… Certainement pas Miyuri. Hein ? Il y avait donc un autre naufragé ? Il fallait y aller doucement… Donc, par précaution, Shiro fit le tour de la falaise, afin d’arriver derrière le garçon, à une centaine de mètres. Il ne fallait pas qu’il le voie pour l’instant, mais… Il en était sûr. C’était un autre naufragé. D’un côté, cela le rassura. Lui aussi, peut-être, possédait les quatre éléments. De l’autre… Cela voulait-il dire qu’il y avait encore plein d’autres personnes ? Hum. Il fallait peut-être faire une enquête… Cela serait efficace et instructif.

    Mais pour l’instant, son objectif n’était pas là. Il voulait juste s’assurer que c’était bien un naufragé. Et pour cela… Un peu de cosette, malgré lui, devait être mise à exécution. Il se trouvait encore loin de lui, mais il marchait plus vite que la normale… Avant de s’arrêter, le voyant à environ vingt mètres. Il s’approcha un peu plus mais, apparemment, le garçon avait perçu les bruits de ses pas et sortit une lame, dans une position de défense, comme si Shiro était un dangereux prédateur prêt à l’attaque à tout moment. Or, ce n’était pas le cas. Il ne cherchait pas la bagarre.

    « Replace ton arme… Je ne veux pas la guerre. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forgotten-heaven.forumactif.com
Chronos Djalweïs
Habitant de l'île
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 26
Date d'inscription : 11/02/2009

Fiche du personnage
Vie privée:
Relations:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: s'évader, simplement...   Mer 4 Mar - 18:33

Cette île était immense, c'est à cela que Chronos pensait en gravissant la falaise. Plus il montait, plus la vue était belle. Il parvenait à distinguer des choses dont il n'avait pas conscience dans l'amas de végétation. Plus il montait, plus il avait l'impression de monter près du ciel et de devenir quelqu'un de meilleur. Comme si l'exercice pouvait effacer les traces de son passé. N'importe quoi. Mais au moins cela avait le don d'accaparer son esprit afin qu'il ne divague pas. Et avantage de plus, il s'entrainait. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas effectuer quelque chose qui requérait beaucoup d'énergie, là il avait visé haut. Et quand il fut enfin arrivé au somment... Finalement cela en valait la peine. La fatigue se dissipait devant un tel paysage. Nightmare était sous le charme, presque ému. Il aimait ce qu'il voyait. Il pouvait peut-être s'établir ici pour les prochains jours... Non, il fallait d'abord trouver un point d'eau, sans eau, il n'irait pas loin. D'ailleurs il avait soif... Et faim aussi. Ça c'est quand on ne se nourrit pas assez. Bref, il pourrait chasser après, là tout ce qu'il voulait, c'était profiter du calme, de la sérénité que lui procurait ce lieu. Il allait aussi devoir s'occuper de ses mains et des quelques écorchures dues aux pierres tranchantes. Mais même cela pouvait attendre. Rien ne pressait, Chronos avait tout son temps... Il pouvait rester là à ne rien faire tout le reste de la journée, mais bizarrement le destin en décida autrement. Un bruit furtif parvint aux oreilles du jeune soldat qui n'écouta que ses réflex et tira une lame prenant une position de défense. On est jamais trop prudent. Ça pouvait être n'importe quoi, un animal ou un danger. Mais Nightmare savait que cela n'était pas une bête quelconque. Il serra plus fort la garde de sa lame attendant simplement que se montre ce qui l'avait dérangé. Et lorsque une voix brisa le silence, Chronos fut on ne peut plus surpris et même si cela ne se voyait pas dans son visage, il était claire qu'il ne s'attendait pas à entendre ou simplement voir un humain ici, sur cette falaise. Et donc sa seule réaction fut de pencher la tête sur le côté. Il ne baissa pas son arme malgré que ce jeune homme venait de lui dire. Chronos était trop méfiant. C'était dans sa nature, regarder les gens comme s'ils allaient se jeter à votre gorge pour vous la lacérer. Ce n'était pas toujours ce qu'il fallait faire pour nouer des liens mais... Mais qui disait qu'il avait envie? Moui peut-être mais ce n'était pas une raison pour menacer le jeune homme en face de lui. Alors Nightmare daigna baisser son bras après une longue hésitation. Mais il la gardait tours en main, histoire de ne pas être prit au dépourvu si une attaque survenait.

Et bien entendu, il ne fallait pas attendre que cela soit Chronos qui fasse la conversation. Ce mot ne faisait d'ailleurs pas parie de son vocabulaire. Il pouvait parler, mais uniquement si on lui posait des question ou pour en poser. Rarement pour autre chose. Enfin, il est vrai que pour le moment il était de plus ou moins bonne humeur, alors il pourrait faire un effort et parler. Encore au bout de longues minutes, Chronos se décida à rengainer sa lame et se força également à se décrisper. C'est bon, rien n'arriverait, c'était juste une nouvelle rencontre, une nouvelle preuve que cette île n'était pas aussi déserte qu'il l'aurait souhaité. Un autochtone ou un naufragé comme lui? Faudrait penser à lui poser la question... Parce que si c'était la deuxième réponse, cela ferait beaucoup de naufragés pour un même endroit. Chronos lâcha un grognement comme s'il désirait montrer son mécontentement puis soupira en secoua légèrement la tête. Il se creusait vraiment la tête pour trouver quelque chose d'intelligent à dire mais finalement il tourna le dos au jeune homme comme s'il n'était pas digne d'intérêt. Ce n'était pas vraiment ça, mais disons qu'il montrait ainsi qu'il acceptait la présence de l'autre sans toute fois y faire attention. Ce genre de comportement, il se savait, pouvait horripiler les gens. Ça serait une façon de voir si ce jeune homme pouvait rester calme... Non, il ne devait pas penser ainsi. Il avait le moyen de commencer une nouvelle vie ici, et pour cela, il devait faire un minimum d'effort pour se rendre moins froid et plus accessible.


- À qui ais-je l'honneur?

Dingue, il venait de parler. Et sa voix n'avait pas été tranchante et glaciale. Bien, il avait au moins réussis cela. En plus de ne pas l'agresser en lui demandant qu'est-ce qu'il lui voulait. Pour plus tard cela. Hum, maintenant voilà que le soldat prend place à même le sol et commence à enlever les bandages de ses mains, comme s'il ne s'inquiétait même pas d'avoir une réponse à sa question. En fait, il se demandant à présent pourquoi il avait demandé cela et à quoi cela pourrait lui servir. C'est pas comme s'il allait rencontrer encore une fois ce garçon et qu'ils allaient devenir les meilleurs amis du monde. Moui mais Nono ne voit pas dans l'avenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: s'évader, simplement...   

Revenir en haut Aller en bas
 
s'évader, simplement...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forgotten Heaven :: Nord de l'île :: Falaises-
Sauter vers: